Cinq conseils de soins à domicile pour Alzheimer | HOME INSTEAD
Nouvelles

Nouvelles

Cinq conseils de soins à domicile pour Alzheimer

Cinq conseils de soins à domicile pour Alzheimer

De plus en plus de familles font appel à un professionnel des soins à domicile pour personnes âgées ou atteintes de la maladie d’alzheimer afin de venir en aide aux proches aidants, à la maison ou chez un des membres de la famille.

Les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer se sentent mieux dans un environnement familier où elles peuvent maintenir leur routine. Tant que le patient ne nécessite pas une surveillance 24 heures par jour ou des soins palliatifs, il sera bénéfique de favoriser son maintien à domicile.

Aux premiers stades, avant que la maladie d’Alzheimer progresse, de nombreuses personnes sont encore très autonomes. Elles ne voient pas la nécessité d’un aidant professionnel et il est important de respecter leur choix de demeurer indépendant.

Leur capacité à gérer les tâches domestiques comme les repas diminuera avec le temps et un environnement sécurisé deviendra essentiel aux stades avancés de la maladie. Il incombera alors aux proches de trouver l’information sur les services disponibles en matière de soins à domicile. Ils devront prendre une décision pour obtenir de l’aide car la maladie d’Alzheimer a aussi un impact considérable sur les proches aidants et leurs amis.

L’aide à domicile inclut la surveillance et les soins personnels (aide au bain, hygiène, repas à domicile, etc.) mais aussi les soins infirmiers et plusieurs autres soins spécialisés.

5 conseils de soins à domicile pour l’Alzheimer que devraient connaître tout aidant professionnel

1. S’appuyer sur une routine quotidienne

Les routines sont une nécessité pour prendre soin des personnes atteintes d’Alzheimer pour qui le changement est difficile:

• Impliquer la personne dans les tâches quotidiennes réduit les risques d'oubli de la façon dont elle exécute ces tâches (s'habiller, faire le ménage).

• Établissez une routine pour chaque jour. Soyez cohérent, si vous dites que vous allez faire quelque chose, faites-le. Planifiez les tâches difficiles (bain ou rendez-vous médical) à l'heure à laquelle le proche est le plus calme.

• Si le proche présente le « syndrome du crépuscule », inversez certaines routines, comme remettre le bain au matin.

• Maintenez les liens sociaux; les rencontres individuelles ou en petits groupes sont plus faciles.

• Encouragez l'indépendance. Il ou elle pourra s’habiller seul(e) si les vêtements sont bien rangés. Triez les placards afin que seules quelques tenues saisonnières soient à la vue.

2. Éliminer les sources de frustration

Les personnes atteintes d'Alzheimer peuvent s’agiter lorsque des tâches simples deviennent soudainement difficiles. Voici quelques activités à considérer :

• Limitez les choix, décomposez les tâches en étapes. Si votre proche atteint est surexcité ou a une capacité d'attention limitée, proposez des activités simples.

• Placez des indices visuels tels des instructions (brossage de dents) et des affiches graphiques sur les salles de bains, le réfrigérateur, tout lieu important ou dangereux.

• Faites participer votre proche aux activités quotidiennes. Pliez et triez le linge avec lui. Lavez la vaisselle et donnez-lui une serviette pour essuyer.

• Utilisez un calendrier affichant les activités de la journée au lieu de les lui répéter.

• Éteignez le téléviseur durant les repas et pendant les conversations afin que votre proche puisse mieux se concentrer sur la tâche.

3. Une bonne structure est une des clés de la qualité de vie du patient

Beaucoup de choses simples peuvent aider votre proche à gérer ses tâches quotidiennes.

• Choisissez un endroit évident pour garder les clés (hall d’entrée). Laissez un jeu de clé supplémentaire à un voisin.

• Créez une liste des numéros de téléphone des aidants professionnels (types de soins, tâches exécutées, quels jours, contact). Affichez cette liste près du téléphone, programmez-les dans le téléphone et le cellulaire du patient.

• Étiquetez les armoires avec des mots ou images décrivant ce qu’elles contiennent (plats, couteaux, fourchettes, céréales, etc.)

• Épurez les placards et les tiroirs, ne gardez que les articles nécessaires pour faciliter la prise de décision.

• Faites livrer un journal quotidien pour rappeler la date à la personne atteinte.

• Organisez les médicaments sous forme de dosette. Donnez toujours les doses à la même période.

4. La sécurité devrait toujours être une priorité

Prenez en compte ce que la personne peut faire. Développez des stratégies pour mener à bien les activités difficiles ou lorsque la perte de jugement augmente le risque de blessure.

• Prévenez les chutes. Enlevez les carpettes et tout objet pouvant faire trébucher. Installez des barres d'appui dans les zones critiques.

• Encouragez la marche et l'exercice pour maintenir la force et l’équilibre.

• Installez des serrures sur les armoires contenant des objets potentiellement dangereux (médicaments, ustensiles, nettoyants chimiques, etc.)

• Utilisez des appareils électriques qui s'éteignent automatiquement.

• Installez des détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone.

• Placez des rappels où ils seront vus facilement : « éteindre le poêle », « débrancher le fer à repasser ».

• Placez sur la personne affectée les coordonnées de son domicile.

5. Prodiguez des soins personnalisés

Chaque personne atteinte d'Alzheimer progressera différemment.

• Mettez l’accent sur un programme de soins personnalisés qui prenne en compte son histoire, sa famille, ses intérêts, ses capacités, ses besoins, ses compétences, ses activités préférées.

La patience est la mère de toutes les vertus… avec la maladie dAlzheimer

Cela peut être troublant de voir les capacités de votre proche décliner. Avec l’aide d’un aidant professionnel compétent, vous pourrez plus facilement accepter le changement et vous y adapter.

Simplement, attendez-vous à avoir besoin de plus de temps pour faire les choses; prévoyez plus de temps que par le passé.

Et n’hésitez pas à avoir recours à un aidant professionnel surtout si votre proche nécessite des soins spécialisés ou des traitements réguliers en milieu hospitalier.

Pour plus d’information, veuillez consulter notre blogue ou communiquer avec la Société d’Alzheimer du Canada.

Contactez-nous
514.800.8424
Pour une consultation gratuite à votre demeure

Contactez-nous
Pour une consultation gratuite à votre demeure.

Contactez-nous