Les bénéfices d’une bonne alimentation pour un patient Alzheimer | HOME INSTEAD
Nouvelles

Nouvelles

Les bénéfices d’une bonne alimentation pour un patient Alzheimer

Les bénéfices d’une bonne alimentation pour un patient Alzheimer

Les experts nous disent que les personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer ont tendance à mieux faire si elles peuvent rester dans un environnement familier, où elles peuvent maintenir leur routine habituelle.

Aujourd'hui, de plus en plus de familles font appel à des professionnels de l’aide et des soins à domicile pour permettre à leur proche de rester plus longtemps à la maison, que ce soit chez l’aîné ou un autre des enfants ou dans une communauté de personnes âgées où l'aîné a déménagé avant de développer des pertes de mémoire.

Les soins à domicile aux personnes atteintes de démence ou d’Alzheimer comprennent la surveillance et les soins personnels tels que le bain, l’habillage, le toilettage et l’incontinence. Il est important d'embaucher un professionnel des soins à domicile qui a été formé aux besoins spéciaux des personnes âgées atteintes de démence.

Cela inclut les besoins nutritionnels et le temps consacré à la planification et à déterminer la façon dont les aidants à domicile peuvent aider les clients atteints de démence à continuer de manger sainement. Bien que la démence et la maladie d’Alzheimer ne modifient pas les besoins alimentaires des personnes âgées, elle pose des problèmes de consommation de ces nutriments.

Les problèmes de mémoire et de réflexion des personnes atteintes d’Alzheimer rendent plus difficile leur préparation des repas et la sélection d’une saine alimentation. L'appétit diminue à mesure que le goût et l'odeur diminuent ou encore une personne peut manger trop, oubliant qu'elle a mangé récemment. Les aidants naturels de même que les aidants professionnels à domicile aident les personnes atteintes à surmonter ces difficultés physiques et fonctionnelles de plusieurs manières.

L’alimentation d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer

Planification et achat de repas et de collations nutritives répondant aux exigences de l’aîné(e) telles que définies par le fournisseur d’aide à domicile

Les aidants professionnels ou aidants naturels peuvent faire l'épicerie ou encore y aller avec l’aîné(e) pour en faire une sortie. Le fait de choisir eux-mêmes leurs aliments crée un sentiment d’indépendance et améliore l’appétit des personnes âgées.

Préparer les repas

L’aidant professionnel peut préparer les repas de la personne âgée car peut-être celle-ci aime-t-elle cuisiner mais l'utilisation de la cuisinière n'est pas sûre ou bien elle ne se souvient pas de toutes les étapes pour préparer un repas. L’aidant professionnel peut l’aider à faire ce qu’elle peut, tout en lui offrant une surveillance et une assistance vigilantes. Là encore, participer à la préparation des repas renforce l'appétit.

Fournir de la compagnie lors des repas et aider les aînés(es) à manger

Une étude récente de l'Université d'East Anglia au Royaume-Uni a révélé que la socialisation est un facteur primordial pour la promotion d'une bonne nutrition et d'une hydratation adéquate des personnes atteintes de démence et d’Alzheimer. La plupart d'entre nous mangeons plus si nous ne mangeons pas seul. Avoir un aidant professionnel comme compagnon de table procure de la chaleur et favorise une humeur positive.

De plus, les experts en soins de la démence offrent ce conseil: regarder une autre personne manger rappelle à une personne atteinte de démence de faire de même, ne serait-ce que par mimétisme. Les aidants professionnels peuvent également fournir une aide pour alimenter les aînés(es), si nécessaire.

Traiter les problèmes de sécurité et signaler les problèmes

Certains aliments sont plus difficiles à manger à mesure que la maladie d’Alzheimer progresse. L’aidant professionnel peut être vigilant et signaler les problèmes que la personne âgée pourrait avoir avec la mastication et la déglutition; auquel cas, il serait peut-être temps de modifier le plan de repas. Le fait de pouvoir manger de manière indépendante renforce le sens de la dignité de l’aîné(e) et les petites attentions font toute la différence. Pour éviter les étouffements et faciliter les repas, l’aidant professionnel peut servir des aliments déjà coupés en petits morceaux. Le café doit être apporté à la table déjà refroidie à une température sécuritaire. Les personnes atteintes de démence mettent plus de temps à terminer leur repas. Alors que bien souvent un membre de la famille surveille l'horloge pour partir au travail le matin ou le midi, un aidant professionnel a le temps de s'asseoir patiemment jusqu'à la fin du repas.

Rappeler au proche de boire suffisamment de liquide

Avec l'âge, notre sensation de soif diminue et la démence rend encore plus difficile la prise de conscience de la nécessité de boire. Les personnes atteintes de démence ou de la maladie d’Alzheimer peuvent facilement développer une déshydratation, une bouche sèche et une constipation. Les aidants professionnels rappellent régulièrement à l’aîné(e) de boire de l'eau et d'autres liquides.

Éviter les maladies d'origine alimentaire

Les aides familiaux à domicile fournissent des services d’entretien ménager, ce qui est particulièrement important dans la cuisine. L’aidant naturel ou professionnel peut être sûr que les aliments ne sont pas périmés, que les denrées périssables sont conservées au froid, que la cuisine est propre et hygiénique et que les objets que l’aîné(e) pourrait confondre avec des aliments, tels que des médicaments et des produits de nettoyage, sont tenus hors de portée.

Procéder au rappel des médicaments

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer peuvent prendre un certain nombre de médicaments ainsi que des médicaments pour contrôler d'autres problèmes de santé. Certains de ces médicaments peuvent affecter leur appétit. Le proche aidant ou l’aidant professionnel peut rappeler à l’aîné de prendre ses médicaments et de signaler une perte d’appétit qui pourrait justifier un réexamen de la médication.

Encourager l'activité physique

L’exercice est l’un des meilleurs stimulants de l’appétit. Le proche aidant ou l’aidant professionnel peut faire une promenade avec le client ou mettre en place une vidéo d’exercice à la maison. Peut-être qu'une visite dans une Association Alzheimer ou une autre activité propice à la socialisation serait le bon stimulant de l'humeur et aiguiser l'appétit.

Conclusion

Il ne faut pas négliger les bénéfices d’une bonne alimentation et de l’activité physique dans le combat de la maladie d’Alzheimer. Vous pouvez aussi consulter nos autres billets sur la maladie d’Alzheimer; notamment sur les 10 symptômes de la maladie d’Alzheimer et les 7 stades de la maladie d’Alzheimer.

 

Contactez-nous
514.800.8424
Pour une consultation gratuite à votre demeure

Contactez-nous
Pour une consultation gratuite à votre demeure.

Contactez-nous