Quand un parent refuse les soins à domicile | HOME INSTEAD
Nouvelles

Nouvelles

Quand un parent refuse les soins à domicile

Quand un parent refuse les soins à domicile

Quand un parent refuse les soins à domicile

Avec le temps qui passe, nous remarquons tous la dégradation de l’état de santé, physique, psychologique ou cognitif, de nos parents. Cette réalité est d’autant plus désarmante qu’elle représente le renversement des rôles familiaux

Il est tout à fait naturel pour un enfant de créer un peu de disponibilité afin de prendre soin de ses parents, de les visiter régulièrement, d’exécuter quelques taches ici et là, de s’assurer qu’ils ont bien mangé, qu’ils sont en santé et en sécurité.

Mais, bien qu’admirable, ce dévouement peut ne pas être la meilleure  option si vos parents ont besoin de plus de temps que ce que vous pouvez leur consacrer.

Il est alors important de se souvenir que les services de soins à domicile existent précisément pour alléger le quotidien des aidants et aider vos parents à maintenir leur autonomie au quotidien. Un service qui peut vous aider à garder l’esprit tranquille en assurant le bien-être de vos parents …  à condition que vos parents l’acceptent.

Comprendre leur réticence face aux soins à domicile 

Bien qu’il peut sembler parfaitement raisonnable pour vous d’envisager les services d’aide à domicile, il serait insensible de le  faire sans écouter les préoccupations de vos parents.

Quand on échange les rôles, on peut vite comprendre qu’il est difficile de se voir perdre graduellement de son autonomie : les tâches si simples deviennent parfois une corvée, voire un défi et bien que certaines situations requièrent clairement une aide extérieure, les personnes âgées auront parfois tendance à simplement écarter l’option de l’aide à domicile professionnelle.

Afin de concilier les besoins de votre quotidien avec les besoins grandissants de vos parents, il faudra faire preuve d’empathie; ce  dont l’aîné a besoin c’est d’être écouté et compris dans ce qu’il vit.

Il faut aussi se rappeler que le fait de demander de l’aide extérieure n’est pas  une façon d’éviter vos responsabilités, mais plutôt une façon de s’assurer du bien-être de tout le monde.

En tant qu’aidant, prenez soin de vous

L’important, c’est de trouver un juste milieu entre vos propres besoins et ceux de vos parents. Même si vos parents insistent sur le fait qu’ils n’ont pas besoin d’aide, ils sont à même de comprendre l’ampleur de ce  qu’ils vous demandent.

C’est d’ailleurs un parfait exemple de la complexité de la situation : peu importe ce qu’ils vous diront, accepter sa propre perte d’autonomie est difficile à admettre. De surcroit, un parent comprend, de façon fondamentale, que le fait d’être ses côtés en tout temps en tant qu’aidant ne vous permet pas de profiter de la vie qu’il souhaite pour vous.

Si vous vous sentez coupable à l’idée qu’un service d’aide à domicile vous relaye auprès de vos parents, souvenez-vous de ceci : Un parent veut toujours le mieux pour ses enfants, peu importe leur âge, et un enfant aimant ferait tout pour le bonheur de ses parents. Faire appel à une aide professionnelle réalise cet objectif.

L’autonomie de vos parents est protégée par la loi

À moins d’une curatelle, les personnes âgées ont légalement le droit de refuser les soins à domicile. Autrement dit, vos parents ont le droit de « s’entêter », peu importe leur état de santé.

Même si votre parent a clairement besoin de soins et que le temps que vous consacré à son bien-être gruge une part considérable de votre temps et de votre énergie, rien ne peut le forcer à s’inscrire à un programme d’aide à domicile.

Faites appel au réseau proche de vos parents

Si votre parent refuse catégoriquement les soins à domicile alors que son état physique ou mental se détériore rapidement, il est temps de faire appel à son réseau social pour obtenir de l’aide.

Ce réseau social, extérieur à la famille, peut inclure des amis proches ainsi que toute personne suffisamment respectée par l’aîné pour qu’il tienne compte de son opinion, incluant un membre des soins infirmiers du CLSC.

Parfois, malgré les bonnes intentions de leurs enfants, les personnes âgées sont beaucoup plus réceptives aux suggestions d’une personne de leur âge qui comprend mieux ce qu’elles vivent. Qui sait? Peut-être qu’un conseil bien placé par un ami de longue date suffira à faire sortir l’aîné de son déni et à lui ouvrir les yeux sur son état de santé

Vous pouvez finalement risquer le tout pour le tout et organiser une intervention pour votre parent afin de permettre à chacun de ses amis et de ses êtres chers de s’exprimer.

Dans tous les cas, vous devez comprendre que vous n’êtes pas seul dans cette situation; Il y a à votre portée tout un réseau de gens prêts à vous soutenir, votre parent et vous.

Nous sommes là pour vous et notre consultation est gratuite

Chez Home Instead, nous comprenons toutes les subtilités de la situation. Vous aider dans ce processus est à la base même de nos services. Vous avez épuisé toutes vos ressources et votre parent refuse toujours de faire la transition vers les soins à domicile? Téléphonez-nous aujourd’hui pour savoir comment nous pouvons vous aider.

Avez-vous eu à discuter de soins à domicile avec un parent réticent? Partagez votre expérience sur notre page Facebook

Contactez-nous
514.800.8424
Pour une consultation gratuite à votre demeure

Contactez-nous
Pour une consultation gratuite à votre demeure.

Contactez-nous